Mes outils de conversation préférés

Visuel article outils de conversation - image de messagerie

Table des matières

Aujourd’hui, nous utilisons toustes des outils de conversation à distance. Que ce soient via des messageries instantanées avec nos proches, des appels et sms avec notre famille ou des solutions plus sophistiquées en entreprise, on ne compte plus le nombre de moyens que nous avons d’échanger.

Faisons le point sur les chiffres avec le baromètre annuel de We Are Social et Hootsuite. En 2021, plus de 53% de la population mondiale a utilisé des réseaux sociaux. Parmi les internautes de 16 à 64 ans, 9 sur 10 annoncent utiliser des plateformes de messagerie en ligne.

C’est donc une vraie opportunité pour les éditeurs de logiciels qui se bousculent depuis quelques années pour proposer leurs outils de conversation. Chacun proposant bien sûr des fonctionnalités plus ou moins utiles et plus ou moins honnêtes…

Parmi cet océan de solutions, voici une petite liste non exhaustive et complètement subjective des messageries que j’utilise au quotidien.


Element

C’est l’outil le moins connu de ma sélection, mais aussi mon préféré. Element est une messagerie instantanée en ligne, open source* et sécurisée.

La plateforme permet de créer un espace privé ou public contenant plusieurs salons de discussion, elle est donc très pratique pour une entreprise, un collectif ou une association.

On y retrouve beaucoup de fonctionnalités comme le chat vocal et la visio de groupe, la séparation entre les conversations publiques et privées ou encore la priorisation des salons.

Cet outil a également des avantages techniques comme la décentralisation et la possibilité d’auto-héberger son propre espace. Ces éléments permettent d’améliorer la sécurité des données et sont un argument fort en faveur d’un internet indépendant. Mais ces points sont complexes à expliquer et nécessitent des compétences techniques pour être utilisés.

C’est d’ailleurs le gros point négatif d’Element : il est assez difficile à prendre en main. Et c’est malheureusement un problème récurrent des outils open source. J’ai rédigé un tutoriel d’utilisation disponible ici afin d’en rendre l’utilisation plus facile.

Le site d’Element


Discord

Initialement créé pour le jeu vidéo en ligne, Discord s’étend depuis plusieurs années et devient grand public.

Comme Element, Discord se présente sous la forme de serveurs communautaires, contenant des salons de discussion. Il propose de nombreuses fonctionnalités de discussion instantanée, mais aussi du chat vocal de groupe.

Le point fort de Discord est la possibilité qu’il laisse aux utilisateurices de personnaliser ses serveurs. On peut intégrer nos propres émojis, créer des rôles et modes d’accès différents et choisir les salons qu’on veut rejoindre ou suivre. Avec de la patience et quelques nœuds au cerveau, on peut même automatiser plein de choses !

Parmi ma sélection, c’est Discord qui a les meilleures options sociales. Avec de nombreuses communautés publiques accessibles facilement, c’est presque un réseau social à lui tout seul.

La version gratuite est très complète. Les abonnements payants sont surtout utiles pour les personnes qui gèrent de larges serveurs.

Le site de Discord


Slack

On se tourne maintenant sur un outil de conversation professionnel : Slack. Créé par des équipes techniques qui avaient besoin d’ajouter à leur messagerie des options de productivité, c’est un des premiers à proposer le format d’un espace commun (l’équipe) contenant plusieurs canaux.

Parmi ses nombreuses fonctionnalités, on notera la possibilité de se créer des rappels et de transformer un message en tâche. C’est aussi l’outil ayant le plus d’options de notifications, avec un mode permettant de les désactiver à intervalles réguliers (la nuit et le week-end par exemple).

Comme sur Discord, on peut intégrer des automatisations, et relier la messagerie à plusieurs outils et logiciels professionnels. Les émojis personnalisés feront aussi la joie de votre équipe.

La version gratuite de Slack est assez limitée, mais peut suffire à une utilisation basique sans besoin d’un historique complet.

Le site de Slack


Signal

Signal est une messagerie instantanée dont l’objectif principal est la confidentialité des utilisateurices.

Contrairement aux outils précédemment cités, sur Signal toutes les conversations sont indépendantes, même s’il est possible de créer des messages de groupe. Ce sera donc plus pratique entre proches que dans un cadre professionnel.

Les fonctionnalités sont beaucoup plus limitées et se contentent des basiques : messages texte, vocal et visio, émojis de base, pas de personnalisation. Mais c’est ce qui permet à l’application d’être aussi la plus simple d’utilisation de cette liste.

Grâce au chiffrement* des messages, Signal est souvent salué comme une des messageries les plus sécurisées et est utilisé dans des cadres politiques et militants.

C’est une application entièrement gratuite, financée par des dons.

Le site de Signal


Le bon vieux sms

Parce qu’avec l’offre pléthorique d’outils de conversation, on a tendance à oublier les bases. Pourtant, le SMS reste la solution la plus écolo !

En effet, les messages sont simplement stockés sur votre téléphone et celui de votre contact, il n’y a donc pas besoin de faire tourner des serveurs en permanence pour que toute la conversation soit accessible de n’importe quel appareil. Envoyer un SMS ne nécessite pas d’utiliser internet, évitant l’utilisation des réseaux 4G/5G souvent pointés pour leur coût écologique.

Alors certes, le SMS n’est pas adapté aux conversations de groupe et n’a pas de jolies fonctionnalités comme les autres. Mais pour confirmer l’heure d’un rendez-vous ou renvoyer une liste de courses, est-ce qu’on a vraiment besoin de plus ?


En conclusion

Malheureusement, je ne vais pas vous conseiller un seul outil de conversation pour les rassembler tous. Parce qu’au final, le choix d’une messagerie dépendra de nombreux paramètres : le besoin réel, les outils déjà utilisés, et la maitrise du numérique de vos interlocuteurices.

L’important est de trouver ce qui vous conviendra le mieux. Et n’oubliez pas qu’on a le droit de changer d’avis. J’ai d’abord détesté Discord, avant de rejoindre 6 communautés publiques et créer 2 serveurs privés avec automatisations.

C’est aussi primordial de se rappeler que les convictions ne doivent pas empiéter sur l’utilisabilité. Comme je le disais plus haut, les outils open source sont souvent difficiles à prendre en main. Dans cette liste, les 2 seules messageries ayant une politique d’accessibilité efficace sont Slack et Discord, des services privés et payants donc…

Et vous, quelle messagerie utilisez-vous au quotidien ?


Lexique

Chiffrement : Procédé qui consiste à rendre la lecture d’un document impossible à toute personne qui n’aurait pas la clé de déchiffrement.

Open Source : Aussi appelé Logiciel libre. Ce sont les logiciels qui respectent 3 critères : un code source (ossature d’un programme informatique) doit être accessible, le logiciel doit être gratuit et librement distribuable, et il doit être possible de créer des travaux basés dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *